La Végétarienne – HAN KANG-

la végétarienne.jpgLa végétarienne est un roman Sud Coréen, composée de trois parties, chaque partie est un avancement à la vie de Yong-Hye en tant que végétarienne. 
Tout d’abord cette jeune femme exclus toute alimentation animale à cause d’un rêve. la première partie manque de descriptions, et j’aurais aimé percevoir cette transformation dans le sens inverse. Nous suivons l’histoire au travers de son mari, de son beau frère et de sa sœur. De cette faite je n’ai pas pu m’attacher à notre héroïne Yong-Hye. J’ai trouvé chaque partie sous forme de caricature pour « les végétariens », celle où l’exclusion de toute alimentation non animale n’est pas normal. J’ai trouvé cela offensant et insultant pour les végétarien et erronée. 
Le seconde histoire, bien que ce soit étonnant, m’as plus emporté que les deux autres, c’est osé et je la qualifie de « sensualité artistique » mais même au travers de cet art là, La Végétarienne est toujours dans sa case de « folle » et la troisième partie que j’ai finalement survolé est l’explosion à tout le roman… Une œuvre de 215 pages environs et une caricature insultante.
J’ai été déçu de lire un roman qui tenait de tel propos à chaque ligne, et le soulignant pages par pages.

Clochette Kelly

Publicités

Fin de Ronde – Stephen King –

20180312_013500

J’ai passé un excellent moment.

Je suis satisfaite de l’avant fin (le face à face, Bill et Brady), de la tournure que King a pu prendre en restant à la fois dans le réalisme n’excluant pas les possibilité et y mêlé du fantastique c’est agréable.

Toutefois la vrai conclusion est honnête.

La question du suicide, est présente au début du dernier tome, est la question centrale du livre. King s’inquiète de sa prolifération et dénoncent les dangers du monde 2.0 ce qu’il fait brillamment. On reçois le message dans toutes ces lignes.

J’ai découvert King avec Mr. Mercedes et c’est pour moi l’une de ses meilleures trilogies (jusqu’à la prochaine^^) J’ai pris le temps de lire ne voulant pas quitter Brady et Hodges.

C’est un 18/20

#ClochetteKelly

 

**********************

Résumé :

Dans la chambre 217 du Service des Traumatismes Crâniens de la région des Grands Lacs, quelque chose vient de se réveiller. Quelque chose de Maléfique.
Brady Hartsfield, auteur du massacre à la Mercedes où huit personnes ont été tuées et bien plus gravement blessées, a passé cinq années dans un état végétatif à la Clinique des Lésions Cérébrales Traumatiques. Selon ses docteurs, il est très peu probable qu’il récupère complètement. Mais, derrière la bave et le regard vide, Brady est réveillé, et en possession de nouveaux pouvoirs mortels lui permettant de faire d’immenses dégâts sans avoir à quitter sa chambre.
Policier à la retraite, le détective Bill Hodges, héros improbable de Mr. Mercedes et Finders Keepers, gère maintenant une agence de détective privé avec sa partenaire Holly Gibney, auteur du coup à la tête d’Hartsfield qui le mena directement au quartier des lésions cérébrales. Brady s’en souvient également. Quand Bill et Holly sont appelés pour enquêter sur un meurtre-suicide lié au « Massacre à la Mercedes », ils se retrouvent plongés dans leur enquête la plus dangereuse. Une qui ne mettra pas seulement leurs vies en danger, mais aussi celles des amis de Hodges: Jerome Robinson et sa sœur adolescente, Barbara. Parce que Brady Hartsfield est de retour. Et il ne prépare pas de se venger uniquement de Bill Hodges et ses amis, mais aussi de la ville entière.

=> https://amzn.to/2Je8W0m

 

NORA – CLOCHETTE KELLY –

𝐼𝓃𝒻𝑜𝓈 𝓈𝓊𝓇 𝓁𝒾𝓋𝓇𝑒:
𝒯𝒾𝓉𝓇𝑒 – NORA
𝒜𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇𝑒 – Clochette Kelly
𝒮𝓉𝓎𝓁𝑒 – thriller psychologique
𝐸́𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 – Thebookedition
𝒜𝓃𝓃𝑒́𝑒 – 2018
𝒫𝒶𝑔𝑒𝓈 – 62
▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬

« Je suis Annie Nora ! Et j’ai 30 ans… Je suis séquestrée dans un hôpital psychiatrique malgré moi…. »

———————————————————————————————–
Vidéo: Teaser du livre
————————————————————————————————
𝐿𝒾𝑒𝓃𝓈 𝓅𝑒𝓇𝓉𝒾𝓃𝑒𝓃𝓉𝓈: https://www.thebookedition.com/fr/nou…
————————————————————————————————

[Olivier Tarassot] Liberté, je dessine ton visage

61cNT3K8OpL

Merci tout d’abord à l’auteur de m’avoir donné l’opportunité de lire son roman. Liberté, je dessine ton visage, nous raconte l’histoire de deux journalistes engagés, Pablo et Charlie (notez la référence à Charlie hebdo) qui seront enlevés par des islamistes. Nous retrouvons aussi Julie, la compagne de Charlie, médecin urgentiste à Paris, qui apprendra l’enlèvement de son bien aimé et qui se lancera dans ce combat pour la liberté, aidé et soutenu par Jacques, son père adoptif. Puis il y a Lola, la jeune de 17 ans, qui part en Syrie par amour rejoindre Kheireddine… Connait-on vraiment les personnes avec qui nous passons nos vies ?

********************

liberte-je-dessine-ton-visage-le-premier-roman_3665358_498x330p

Un roman qui transporte dans divers sentiments, peur, joie, tristesse, amour, amitié et aussi de haine. Liberté, je dessine ton visage, ce sont des personnages marqués par la vie, un roman qui d’actualité, on ne peut ignorer les références que ce soit Charlie (Charlie Hebdo) ou encore Place de la République. Il s’agit du premier roman d’Olivier Tarassot, (qui est son propre éditeur) et de sa plume a réussi à transporter le lecteur dans un récit, une aventure rapidement dévoilée dès les premières pages, mais qui nous entraîne dans un monde malheureusement réel.
Nous sommes suspendus à chaque ligne pour découvrir ce qui va se passer, le souffle coupé à cette écriture précise et accrocheuse…
Des prisonniers qui s’accrochent pour garder espoir, des « individus » naïfs, influencés et manipulés…
Liberté je dessine ton visage n’est pas qu’un simple livre, mais un appel à l’espoir.
Un cri de liberté.

Liberté, je dessine ton visage. Lien AMAZON

 

#ClochetteKelly

(Ceci est un Service presse)

 

[Chronique] Jean-Paul Caubère « Rythmes obligés »

Le rythme est la vie, il guide tous nos instants dans une perception de repères plus ou moins consciente, d’acteur à spectateur. Avec Rythmes obligés, l’auteur nous fait toucher du doigt le cercle ténu unissant l’ininterrompu à la libre expression, emportant au passage des formes plus régulières comme le rondeau ou la métrique du nombre trois. Ces constructions cachées du verbe ne sont là que pour nous émouvoir et nous rappeler que la marge imaginaire et fragile que nous tentons de consolider reste l’un des seuls espaces de liberté à notre disposition.

AVIS :

Première lecture du recueil de poésie de Jean-Paul Caubère, « Rythmes obligés » qui vient d’être publié aux éditions Baudelaire.

À lui seul, ce livre constitue un résumé de la vie de tous les jours, un thème unique suivi de ce que les sentiments, la vie nous fait ressentir.

Il s’agit ici de scènes de la vie quotidienne, qui se situent entre les faits divers et l’observation.

Au-delà de cette diversité de perspectives, il s’agit, à mes yeux, de la même chose répétitive sous des formes différentes. Avec des vers la plupart du temps courts et bien construit.

J’aime bien cette marque de fabrique, qui confirme que la poésie est avant tout un ressenti, un son doux à l’écoute.

Je suis toujours de l’avis de ceux qui pensent que la voix de la poésie porte plus loin quand elle n’est pas avant tout un jeu formel et notamment lorsqu’un trop-plein de vie intérieure l’anime. Eh bien, c’est le cas ici, ce trop-plein générant des textes et des rythmes obligés troublants.

 

#ClochetteKelly

Mr Mercedes: Roman/Série

J’ai adoré le premier tome de la trilogie de Stephen King (Mr: Mercedes – Carnets noirs – Fin de ronde)
Je l’ai dévoré sans en laisser une miette, un an plus tard l’adaptation sort en série, pour une fois que je peux comparer les deux et prendre le courage de voir par moi-même ce qu’une lecture peut donner avec des acteurs…


Au début j’ai été ravis de voir que les personnages étaient bien interprétés, ples mêmes que mon imagination. Mr Hodges bien rondouillard comme dans le roman et Brady un brin maigrelet, jusque-là c’était l’idéale.

Les personnages sont bien à l’image de ce que Stephen King a imaginé.
Quant au trait de caractère, le plus réussis est sans aucun doute Brady, son côté gentil, psychopathe réalisé à la perfection et je dirais même que c’est celui qui joue le mieux, j’ai du mal à savoir ce qu’il pense, ce qu’il fera, déjà dans le roman il était un personnage complexe et il est tout autant dans la série. Le second Mr Hodges est tout aussi bien, il reste fidèle à la description du roman.

24qazqpbe0y9y0xvsumecl5f5cq-252


Par contre, bien sûre tout n’est pas parfait… L’adaptation en elle-même n’est pas fidèle, certains détails du roman que je me souviens ont été soit modifié ou adapté à la série. Certains éléments ont été ajouté pour combler certainement quelques minutes manquantes pour que nous retrouvions nos minutes de série.

Je n’ai d’ailleurs pas compris ces changements mais j’ai faits avec.
Puis vers la fin j’ai été agacé car encore une fois un changement se fait et on perd le fil du roman, je n’attendais pas à ce que l’adaptation soit le roman à la lettre, mais je pensais pas que certaine chose serait ajoutée surtout sur une œuvre terminée. Si l’œuvre était en cour (comme The Walking Dead) je pense qu’on aurait pu ajouter ces éléments, mais l’œuvre est finie.

Mais à part ces détails ajoutés qui m’ont laissé interrogative, le roman et la série se suivent de très près et c’est tout de même l’adaptation de King la plus réussis (Série) que j’ai vue (ayant été déçu par Brume). C’est un projet bien réalisé, les acteurs ont été choisis avec soin et quant aux détails glauque ils sont bien tournés.

mr-mercedes-la-trilogie-de-stephen-king-adaptee-en-serie-177892


Une saison 2 devrait voir le jour pour carnets noirs et j’espère qu’ils continueront sur ce lancé .

#ClochetteKelly

{Pumpkin Autumn Challenge} Mi-Parcours

20171011_092018

Nous sommes le 11 octobre et nous voici à mi-chemin du challenge, je vais faire un récapitulatif des livres lu, de ceux ajouté et de ceux que je suis en train de lire.

j’ai choisi rappelez-vous l’automne enchanteur, je devais commencer le challenge avec : « Contes et Légendes du pays d’Irlande » de Charles Marie Garnier. C’est un des choix que je n’ai pas encore lu.

J’ai cependant lu, « La grande bible des fées » d’Édouard Brassey, que j’avais noté pour la partie « Féerique citrouille« . Un grand livre rempli de légendes et de croyance féérique, qui ont réveillé en moi mon âme d’enfant

J’ai commencé pour la catégorie « En plus » que je me suis moi-même créé, « les contes de la bécasse » de Guy de Maupassant, j’ai l’un peu moins de la moitié. J’en suis à 6/17 nouvelles (la bécasse, ce cochon de Morin, la folle, Pierrot, Menuet et la Peur). Je prends le temps de lire ce recueil de nouvelles car il est assez lourd a digéré en une seule fois, l’écriture de Maupassant remue chaque émotion qu’il y a en moi. Mais aussi ma réflexion.

J’ai donc ajouté « Joyland » de Stephen King pour me donner une touche de frisson…
Retrouvez ci-dessous les liens vers les VLOGS et Vidéos réalisées durant cette période.

 

🎬 VLOG #1

🎬 VLOG #2

🎬 VLOG #3

🎬 Lecture: La Folle

🎬 VLOG #4

 

PAL: Pumpkin Autumn Challenge 2017

Cette année voilà un nouveau challenge, où revient le challenge de l’automne. cette année, je compte participer, je vous laisse les liens du groupe si cela vous tente. Retrouvez ensuite la photo du menu du challenge.

=> https://www.facebook.com/groups/288737871602668/?ref=br_rs

21077495_337630450013747_4848589701719478021_n

J’ai donc choisis le dernier menu. L’Automne Enchanteur, Et j’ai choisi un livre de chaque, donc j’aurais 2 livres à livres.

Légendes d’ici et d’ailleurs

J’ai d’abord choisi…

20170829_110945.jpg

Résumé:

Une princesse est changée en truite ; un pâtre vainc trois géants grâce à des lanières magiques ; la comtesse Kathleen défie des trafiquants d’âmes ; le fils d’un roi survole l’Irlande à califourchon sur un aigle ; Ossian chante son voyage au pays de l’éternelle jeunesse et Mailduin vogue vers des aventures fantastiques ; doublant les roches Fingal à bord d’une barque de cristal, le prince aux cheveux d’or s’éloigne à jamais sur l’océan houleux… D’autres beaux contres, d’autres légendes merveilleuses venus aussi de la « verte Erinn » vous feront mieux connaître le peuple irlandais, son courage, sa loyauté et son profond sens poétique.

Féérique, Citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo

Et j’ai choisis:

20170829_105136.jpg

Résumé :
Créatures merveilleuses, d’apparence féminine, dotées de pouvoirs surnaturels, généralement bienveillantes, les fées ont le pouvoir d’exaucer les vœux des mortels et de les protéger.

Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s’arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une genèse, des rites précis, une religion (le nouveau testament des fées et les récits païens écrits par Stéphanie Brasey), des fêtes communautaires, une histoire de costume, des légendes en pagaille, un œuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie).

Cet ouvrage rassemble en six livres: le Livre des origines, le Livre historique, le Livre poétique, le Livre des prophétesses, le Nouveau Testament des fées et l’Apocalypse des fées, l’essentiel de leur vie et de leur savoir.

#ClochetteKelly

-Les larmes rouges du citron vert- Lucie Brasseur

95559364_o

Les larmes rouges du citron vert, raconte l’histoire d’une jeune trentenaire qui travaille pour une société de télé-achat. Son patron lui donne une étude à réaliser et Amy va se rendre compte que les SDF sont souvent dans l’oubli. Elle va être bénévole au Galaxie, un point d’accueil pour SDF. Alors qu’elle essaie d’établir une relation de confiance avec une jeune femme, elle est retrouvée morte quelques jours plus tard… L’enquête avance aux ralentis, Amy décide de mener sa propre enquête, ne comprenant pas les événements et va former un duo avec un jeune inspecteur entre attirance et hostilité, Amy plonge dans un monde inconnu rempli de mystère.

Le romanest classé dans les: Thriller, drame-social et jeu de séduction…

Rédigé à la première personne et sous forme de journal, il est difficile de classer ce premier roman de Lucie Brasseur. S’agit-il d’un thriller ? D’une critique sociale ? D’un Journal intime ? D’une histoire d’Amour ? En vérité, il est tout cela à la fois.
Je n’ai pas été convaincue par l’histoire, retrouvant parfois des similitudes avec les fans fictions. J’ai trouvé dommage, et la fin, bien qu’elle soit surprenante, a été selon moi bancale.

Le crime est un prétexte pour suivre cette jeune femme, et savoir ce qu’elle pense tout au long de l’histoire. Amy m’a fait penser aux jeunes femmes « princesse ». Elle m’a beaucoup irritée, je ne comprends pas pourquoi elle se plaint et surtout de quoi elle se plaint. L’attachement que fait Amy aux SDF assassiné et surréaliste, c’est trop, ils se connaissent à peine.

L’écriture est « girly » et vraisemblablement par mon truc, et l’intrigue deux bémols, le premier réside dans la fin explicative de toute l’intrigue et du pourquoi du comment… j’ai toujours eu beaucoup de mal, le second se situe au niveau du dernier chapitre que j’ai trouvé un peu troptrop…bancale, incohérent même.

Ce premier ouvrage essaie beaucoup de choses mais je pense que l’auteur s’écarte de son intrigue principale, ne parlant que « d’amour ».
Le caractère de l’héroïne a bien été réfléchi, mais je n’ai pas trop adhéré au motif des meurtres. Et certains personnages ne sont pas assez développés pour qu’on s’y attarde, ou qu’on comprenne certains motifs de l’histoire. J’ai aimé le style d’écriture par sa simplicité mais je n’ai vraiment pas aimé l’histoire.

En résumé, un livre qui se sert du polar pour raconter autre chose que du polar.

 

{MOI ET TOI – Niccolò AMMANITI 📖

toi et moi niccolo armanniti

Parution : 23 Août 2012 / Édition France Loisirs
Format : 135 x 215 mm

Nombre de pages : 162
Prix : 15,00 €

 

Résumé +  Avis

J’ai découvert ce livre complètement par hasard sur le catalogue de France Loisirs et, rien qu’en lisant la quatrième de couverture, j’ai su qu’il me plairait et que je n’aurai pas de mal à m’identifier au personnage. En effet, durant mon adolescence, j’ai moi aussi souffert de solitude. J’avais des amis, certes, contrairement au personnage principal de ce roman, mais j’avais l’impression de ne pas arriver à me fondre dans le moule.

L’histoire se déroule en Italie sur une période de dix ans, de l’an 2000 jusqu’en 2010. Lorenzo est un jeune ado de quatorze ans et n’a pas d’amis, si bien que ses parents commencent réellement à se poser des questions et à l’emmener voir un psy. Pour les rassurer, Lorenzo s’en invente, prétextant que les après-midis où il n’a pas cours, il les passe chez ses camarades de classe, alors qu’en réalité il est avec sa grand-mère. Mais cette fois, il va pousser le bouchon bien plus loin : il a été invité à aller passer une semaine au ski chez l’une de ses camarades de classe, Alessia et sa famille. Mais Lorenzo a tout prévu : ses parents possèdent une cave dans laquelle ils ne se rendent jamais. Pourquoi ne pas y élire domicile le temps d’une semaine passée soi-disant a ski avec Alessia et d’autres adolescents qu’elle a, eux, réellement invités. Cependant, ce à quoi il ne s’attendait pas, c’est que sa demi-soeur Olivia, plus âgée que lui d’une dizaine d’années, fasse irruption dans la cave pour récupérer de vieilles affaires qui lui appartiennent. Autant vous le dire tout se suite : ni lui ni ses parents n’ont jamais eu de très bonnes relations avec Olivia..

Le nombre de pages est frustrante : le trop peu me laisse un goût d’inachevé. Et ici, le fil narratif est d’une fluidité confondante… les pages se tournent d’elles-mêmes et on arrive à la fin avec une légère déception du « déjà ! ». Plus de matière, plus de contenu auraient été les bienvenus ! Une dizaine de pages pour un après la cave, ne m’aurais pas gêné…

C’est un superbe roman émouvant et plein de surprises. Fusion mère-fils, solitude, égoïsme, adolescence, mue vers l’âge adulte notamment par l’expérience de drames, fratrie, toxicomanie – thèmes brillamment traités ici avec finesse et sensibilité. Je me suis beaucoup attaché a Lorenzo durant la lecture.

C’est un livre que je conseillerais volontiers à qui souhaite prendre des vacances, du recul ou simplement du bon temps. Saisissez ce tête-à-tête de Moi et toi !

#ClochetteKelly