J’ai lu {T.I.E.G de Guillaume Poncelet} 📖

 

tieg

Résumé:

L’Humanité a été séparée en deux.
Une partie s’est entièrement tournée vers la technologie alors que l’autre, l’abandonnant complètement, vit recluse sur une planète éloignée des systèmes technologiques.
Mike Plant, un jeune boissérien de troisième cercle, en a assez de vivre en autarcie. L’Univers l’appelle, et il est bien décidé à lui répondre !
Pour le meilleur et surtout pour le pire, le voilà embarqué dans des aventures qui lui feront découvrir des mondes entièrement inconnus, et un tout autre mode de vie régi par les nouvelles entreprises interplanétaires ayant pris le pouvoir, les multisys.
Quitte même à ce qu’au détour d’un chemin, il se découvre lui-même.

Mon avis

Je pensais ne pas être emballée par l’histoire, eh bien… Quelle surprise!
J’ai été même plus qu’emballé, j’ai été prise par l’intrigue. Il se passe toujours quelque chose.
L’écriture est fluide, aérée, tout est expliqué tout au long du livre, pas une fois je ne me suis perdue dans le récit, ou je me suis demandée « qu’est-ce qu’était un boissérien, Multisys« . L’auteur d’écrit parfaitement chaque planète, chaque espèce. Tout est parfait…
Je ne vais pas en dire plus, mais je conseille ce livre. J’ai tellement peur de trop détailler que je préfère ne pas trop en dire, mais le personnage de Mike Plant est vraiment attachant.

C’était une belle lecture et j’ai passé un bon moment.

 

 

{Lecture Bilingue} Une affaire d’honneur / Les yeux Bleus 📖

index

Infos sur le livre:
Titre – Une affaire d’honneur / Les yeux bleus
Auteure –  Arturo Pérez-Reverte
Style Parascolaire– Nouvelle Bilngue (Français, Espagnol)
Édition – Pocket
Année – 2016
Pages – 137 (Avec Lexique Français-Espagnol)

Résumé:

* Un asunto de honor
Une affaire d’honneur

Dans l’atmosphère lourde, pauvre et austère de l’Estrémadure, un routier, ancien taulard, rencontre une jeune vierge de 16 ans vendue par son maquereau à un entrepreneur corrompu. Le camionneur devient alors défenseur de la morale et de l’honneur.
Une idylle romantique pourra-t-elle fleurir dans un environnement si sordide ?

* Ojos azules
Les Yeux bleus

30 Juin 1520, les troupes de Hernán Cortés quittent la ville de Tenochtitlán (Mexico) poursuivies par les Aztèques. Parmi les soldats espagnols, un homme aux yeux bleus. Un sac d’or sur l’épaule, il s’apprête à fuir la capitale assiégée : il sait que cette nuit, sous une pluie battante, chacun tentera de rejoindre Tacuba, puis Veracruz. Nous sommes au coeur de la « Nuit Triste ».

Mon avis:

La lecture est fluide, les nouvelles se lisent vite, j’ai lu le livre en à peine 2h et si je n’avais pas été occupé en beaucoup moins de temps. (en lisant que la partie française) le livre est bien pensé, un côté Espagnol, l’autre Français, en prime des annotations qui permettent une meilleure compréhension pour la traduction et l’apprentissage de la langue.
La première nouvelle, « Une affaire d’honneur » est meilleure que « Les yeux bleus » selon moi. Les mots sont crus, mais l’histoire et la plume de l’auteur s’assemblent parfaitement, je n’aurais pas pu me plonger dans l’histoire s’il n’avait pas pris ce style-là. Avec des mots trop compliqués on se serait perdu. Cette fois on s’y retrouve parfaitement, ne perdant aucune miette de l’histoire, elle est courte mais efficace.
Tant qu’à la seconde, l’histoire de la guerre et des Indiens, je suis passé à côté, et je n’ai pas accroché, pas que l’auteur change de style, mais c’est un goût personnel. Les deux récits ont une atmosphère lourde.
Je conseille ce livre pour l’apprentissage de la langue, l’histoire qu’il nous raconte et la morale que nous retrouvons sur chaque page.

 

 

{Poème} Mère – 어머니📖 Kim Chohyé

mère

Infos sur le livre:
Titre – Mère – 어머니
Auteure – Kim Chohyé
Style – Poème Bilingue Coréen – Français
Édition – Éditions L’Harmattan
Année –1995
Pages – 127

Description:

Inspirée par l’amour sacré qu’elle éprouve pour sa mère, l’écrivain Kim Chohyé, dans de courts poèmes, médite et retrace, à l’aide de mots simples et d’images délicates la vie quotidienne de sa mère, sa maladie, sa mort. Alors se dessine peu a peu le portrait d’une femme aimante, attentive aux siens, discrète, endurante, sereine… Aussi le lecteur partage-t-il, grâce à la sensibilité fine et nuancée de l’auteur, l’émotion des souvenirs lumineux et douloureux, le regret poignant de ce don parfait de soi-même, la beauté d’une pensée confucéenne si harmonieusement transmise qu’elle devient héritage universel.

Avant mon avis voici un passage de l’avant propose de L’auteur qui m’a particulièrement ému:

« Pour moi, ma mère est une source de larmes, et ceci n’est pas dû à sa mort, car déjà alors qu’elle était encore de ce monde,  chaque fois que je pensais à elle, je versais des larmes.

On dit que le créateur, sachant que chaque être humain avait besoin d’un dieu pour veiller sur lui en particulier, mais comprenant aussi que cela était irréalisable décida de donner à chacun une maman.

La mère est notre univers, elle est la source de la vie. Elle est notre lieu de repos, notre réconfort, notre espérance et notre confiance. Pour moi en particulier, ma mère fut tout, cela à un degré éminent.

Au milieu des difficultés de cette vie tumultueuse et agitée, toujours m’apparaît le visage de ma mère qui est pour moi un havre de paix. Quand elle était vivante, je n’ai su lui exprimer suffisamment mon affection. Maintenant qu’elle est partie pour l’ai-delà, je mesure combien elle nous aimait, et mon coeur est sujet à de poignants remords. »

Mon Avis:

Ce recueil de poèmes (regroupe 52 poèmes) est touchant, il m’a beaucoup ému et parlé. Les mots de l’auteur sont transmis de façon naturelle et plus d’une fois j’ai eu la larme à l’oeil.
Kim Cho-Hye nous fait partager au fil de ses poèmes les différents stades de pensée que l’on peut traverser, suite à la mort d’un proche. Le fait que le livre soit bilingue est un plus vraiment agréable, pour les amoureux de cette langue je le conseille vivement.
Ce livre  écrits par Kim Chohyé et traduit en français par JByon-Ziegelmeyer, en hommage à sa mère (disparue). Poèmes courts et écrits simplement, qui évoquent des souvenirs heureux (et douloureux aussi) dans lesquels transparaît une grande émotion avec beaucoup de sensibilité et fait méditer sur la disparition d’un proche.

retrouver ma vidéo lecture du poème N°41 en hommage à ma propre mère:

Au milieu de ma solitude

{Acide Sulfurique} Amélie Nothomb

Je l’ai lu en h, je n’ai pas décroché un seul instant… Un record! Il y avait longtemps que cela ne m’était pas arrivé.

NOTHOMB-Acide-sulfurique-Livre-de-poche-001

Résumé:

Concentration : la dernièretélé-réalité. On enlève des gens, on recrute des kapos, on filme… Tout de suite, le plus haut score de téléspectateurs, l’audimat absolu qui se nourrit autant de la cruauté filmée que de l’horreur dénoncée. Etudiante à la beauté stupéfiante, Pannonique est devenue CKZ 114 dans le camp de concentration télévisé. Zdena, une des kapos, tombe éperdument amoureuse de Pannonique, héroïne du livre et prisonnière connue sous le matricule « CKZ 114 ». La kapo veut absolument connaître son nom, et est prête à tout pour cela, même à tuer les prisonniers qui sont proches de Pannonique. Le bien et le mal en couple fatal, la victime et le bourreau, la belle et la bête aussi. Quand les organisateurs du jeu, pour stimuler encore l’audience, décident de faire voter le public pour désigner les prisonniers à abattre, un tollé médiatique s’élève mais personne ne s’abstient de voter et Pannonique joue sa vie…

 

Avis:

Amélie Nothomb sait mettre en lumière un aspect de la vie, de la société ou de l’être humain qui fait mal, qui blesse et qui dérange et nous en faire prendre conscience. Ici le sujet principal est la téléréalité, mais ce livre traite également de la lâcheté et de la cruauté humaine . Par exemple l’un des détenus sera prête à donner son corps, en échange de sa vie… On évoque également la manipulation, cette même femme sera manipulée pour atteindre pannonique à un certain moment de l’histoire, on y voit de l’obsession, Zdena qui veut à tout prix connaitre le nom de CKZ 114 et une fois qu’elle le sait essaie d’avoir sa confiance, et de l’avoir elle…

On en vient aussi à se demander et à se dire… « C’est peut-être poussé un petit peu à l’extrême mais cela ne risquerait-il pas d’arriver ? » Je pense que cela a le mérite d’être médité de plus ce n’est pas la première fois qu’une œuvre traite de ce sujet: Running Man, Marche ou crève, … Les médias arriveront-ils à de telles extrémités un jour y aura-t-il des gens encore suffisamment sains d’esprit pour empêcher cela ? Il y a de quoi se poser la question à l’heure actuelle tout est possible et ce livre nous en fait prendre conscience, nous avons déjà des émissions pour exhiber son corps, vendre son intelligence…

« Les anges » « les ch’tit » ou encore « secret Story » qu’apportent vraiment ses émissions à l’être humain? On veut se détendre? il y a d’émission pour cela, la télé réalité abrutie les gens et une question m’a réellement interpellée dans ce roman, quels sont les réels responsables . Les organisateurs qui ont eu ne serait-ce que l’idée de cet enfer retransmis sur les écrans? Les politiciens n’ayant pas eu le cran d’arrêter cela? Ou bien les téléspectateurs qui encouragent ses émissions en les regardant, puisque s’ils les boycottaient elles s’arrêteraient et Amélie Nothomb l’a bien compris et retranscris dans son roman, c’est une pépite, une belle découverte, une jolie plume! Le style de l’auteur est particulier mais addictif et nous fait poser les bonnes questions sur ce qui nous entourent…

[Edition Baudelaire]📚Partenariat / Co-livres 📦

Merci tout d’abord aux éditions Baudelaire pour avoir été réceptif et accueillant lors de nos échanges mail. C’est officiel Les éditions Baudelaire et ClochetteKelly sont en partenariat! Je suis toute joie. Tout d’abord, commençons par apprendre « qui » sont les éditions Baudelaire, puis ensuite découvrons les œuvres que j’ai réceptionné. J’appelle ce « book Haul » le Co-Livres, pour marquer le partenariat et la réception des livres. Merci encore a eux pour ce partenariat! 💜

Mais qui sont les Éditions Baudelaire?

Créé en 2007, sur Lyon et Paris, les Éditions Baudelaire propose de mettre à disposition à leurs auteurs, une maison d’édition proche d’eux tout en étant capable de leur assurer un rayonnement national voire international. Leur objectif était d’avoir je cite » une maison d’édition à taille humaine, une collaboration transparente, avant tout une aventure littéraire personnalisée. »

Les Éditions Baudelaire sont également en partenariat avec hachette distribution, les ouvrages de leurs auteurs sont distribués tant au niveau national qu’international. Vous pouvez retrouver les livres publiés sur le site officiel mais aussi dans toute la francophonie et notamment chez nos amis suisses et québécois.

Les Éditions Baudelaire ont écrit sur leur site:
« Nous avons aujourd’hui le grand bonheur d’avoir édité de vrais talents, publié et mis en lumière des auteurs atypiques, et noué de véritables liens qui vont au-delà de la relation d’un auteur avec son éditeur, car publier un livre est avant tout une formidable aventure humaine. »

Vous pouvez aussi envoyez votre manuscrit aux Éditions Baudelaire si vous êtes auteur.

Les Livres réceptionné le 21/04/2017

Dans cette partie je vous présente les livres reçu, avec leur résumé. Retrouvez un avis personnalisé d’ici quelques jours / semaine après lecture sur tout mes réseaux…


20170421_082140

📖 Il ne s’est rien passé  Henry JAUBERT

Résumé:

Il ne s’est rien passé, et pourtant !

Le narrateur, bien malgré lui, est au centre d’une histoire incroyable, qui débute à la chute du mur de Berlin en 1989, et ne connaîtra son dénouement qu’en 2016.

Et si la France était passée à côté d’une catastrophe il y a quelques mois ?

Au lecteur de faire la part de ce qui relève de l’imaginaire de l’auteur et de ce qui appartient à la réalité. Mais… et si tout était vrai ?

Un conte humoristique et pourtant tout en profondeur et en subtilité.

L’auteur, lyonnais d’origine, très attaché à sa ville natale, s’essaye à l’art difficile de l’écriture après une carrière dans le monde des affaires. Il ne s’est rien passé est son troisième ouvrage.


20170421_082205 📖 Mes écrits de longue date De Marielle LEGRAND (Auteur)

Résumé:

Écrire un livre, le rêve d’une ado de 14 ans… Mais voilà, j’avais 14 ans, et pourtant rien n’était possible.

J’avais l’impression de ne plus rien savoir à cause de soucis, qui m’avaient pris jusqu’à mes rêves. Alors j’écrivais, et ce qui me venait, arrivait en poésie ! « Des crêpes Suzette… »

Nous étions en 1986 et j’avais envie de croquer la vie quand même. Même si je pensais ne jamais pouvoir être maman, ne jamais pouvoir conduire, ne jamais pouvoir… écrire.


20170421_082217 📖 De la croix à la rose De Catherine Ponce-Lasnier (Auteur)

résumé:

Ecrire afin d’essayer de partager l’ineffable, l’expérience ultime. L’envie de marcher ensemble sur ce chemin de croix souvent ardu. Tenter de laisser s’ouvrir le cœur et à l’intersection de notre verticalité divine et horizontalité humaine pouvoir cueillir la rose.


20170421_082227 📖 Envie De Pauline Veillé (Auteur)

Résumé

Je mets la dentelle
Me trouves-tu belle?
J’aime que tu le dégrafes
Que tu me malaxes tendrement
J’aime aussi quand tu es violent doucement
J’aime être plaquée désirée
Que ma culotte soit mouillée
Que de belles nuits passées
A se sucer, se lécher
J’aime cette odeur sur ma peau
Avec il fera toujours beau.

20170421_082240 📖 T.I.E.G de Guillaume PONCELET (Auteur)

Résumé:

L’Humanité a été séparée en deux.
Une partie s’est entièrement tournée vers la technologie alors que l’autre, l’abandonnant complètement, vit recluse sur une planète éloignée des systèmes technologiques.
Mike Plant, un jeune boissérien de troisième cercle, en a assez de vivre en autarcie. L’univers l’appelle, et il est bien décidé à lui répondre!
Pour le meilleur et surtout pour le pire, le voilà embarqué dans des aventures qui lui feront découvrir des mondes entièrement inconnus, et un tout autre mode de vie régi par les nouvelles entreprises interplanétaires ayant pris le pouvoir, les multisys.
                                                        Quitte même à ce qu’au détour d’un chemin, il se découvre lui-même.

Les Edition Baudelaire: Le site Officiel

Vous pouvez me suivre aux adresses suivante:

Instagram => Insta ClochetteKelly

Facebook => LespetiteshistoiresClochetteKelly

Youtube => Youtube ClochetteKelly

Twitter => Twitter Clochette kelly

📚|03.04.2017|Patrice Pelissier |L’ange et le loup|📚

Résumé:

20170403_214226-1

1996, Estrain, village perdu au cœur des montagnes, se meurt lentement.

Un matin, le facteur découvre dans « la ferme aux volets bleus », habitée par un couple de marginaux et leur fille, le corps ensanglanté de la jeune femme.

La fillette et son beau-père ont disparu. Où sont-ils ?

Serge, très proche de la petite, mobilise les villageois pour la retrouver. Il pressent une lourde menace pesant sur elle.

Dix ans plus tard, un nouvel orage vient assombrir le ciel d’Estrain et réveiller les consciences endormies, et pas si tranquilles.

Quels liens existent-ils entre les deux drames ?

Un ange peut-être…


17-03-31-14-30-59-175_deco

J’ai fraîchement terminé ma lecture, mon petit challenge d’Avrilavec Once Upton Book… voici mon verdict!

Mon avis

L’histoire démarre sur la tragédie de 1996, par la suite on suit les personnages « clé » de l’histoire, Le maire, Serge l’agriculteur, le journaliste, Myriam la femme de serge, et à travers eux nous découvrons Mathilde, la jeune de 11 ans tué par son beau père… Nous suivrons aussi Richard le Mono-alcoolo avec ses collègues Isabelle et David qui gère une colonie (10 enfants) dans la fameuse fermette au volets bleu peint en bordeaux…

Jusqu’au chapitre 11 environs, je trouve l’histoire lente et répétitive, pas in-intéressante car cela développe les personnages, mais très lente. On apprends peu à peu quel genre de gamine était Mathilde, la vie qu’elle menait… et surtout la relation spécial qu’elle avait avec serge, un père de cœur on dira. Bien que cela ne soit pas mentionné dans le roman, je l’ai ressentis de cette façon. La fillette avait un refuge chez Serge et Myriam, un cocon, un terrain de jeu, sans souffrance. A cette ferme là elle découvrira la vie, ce qu’est le bonheur…

Bout de bonheur qui s’envolera bien trop vite

pour une enfant de 11 ans… tel un oiseaux qui volera vers d’autre horizon…

Le village est représenté comme « on voient, on ne dis rien, ce n’est pas nos affaires ». ce qui dans la vie de tout les jours se faits. Non assistance à personne en danger. Le village à connaissance des dangers, des actes du beaux-père mais ne fait rien malgré que Serge ai sonné l’alarme, rien y faits, tout le monde ferme les yeux jusqu’au drame, où dans un mutisme ils se sentirons coupable mais n’en diront rien. « Ce n’est pas nos affaires, on ne se mêle pas des affaires des autres ».

Après le chapitre 11 nous découvrons donc que les gens du village, sont fermé à toute possibilité de parler de cette tragédie. Le journaliste se retrouve face à des carpes, à des murs… On se demande s’il arrivera à avoir un bout d’info pour son reportage… (Je ne dirais que cela pour ne rien dévoilé)

Je noterais que l’auteur à beaucoup misé sur les descriptions du villages, des maisonnettes, des fermettes, à travers ses mots, je peu très bien me projeter à Estrain, en Auvergne (Ayant vécue dans cette région il m’est encore plus facile de visualisé en imaginant mon propre village avec un autre nom, d’autres gens etc…) Chaque détails du village est bien décrite et je ressens la beauté du village, j’ai presque ressentis l’orage, le vent dans mon imagination… Chaque mots qui décrivaient Estrain m’as emporté dans des rêveries naturel (j’entends par là, la nature même du village, le vent, l’orage, l’herbe, le paysage etc…)

Quand à la colonie, cela est développé tard, les moniteurs ont pris presque chacun 1 chapitres (donc 3 au total) pour lire leur parcours, pour qu’on puisse se faire une idée de quel genre de personnes vont devoir s’ occupé de 10 gamins…Isabelle la »gérante » rigide, Richard, un alcoolo et David… dont je ne cerne pas le personnage. Les enfants ne sont pas plus développé que ça… Jusqu’à la seconde tragédie…

Conclusion:

20170403_214033

Lenteur, rêverie, sans surprise.

Mais agréable à lire. Et la fin est belle!

Je lui mets une note de 4/5.

C’est un bon roman avec des petits défauts.

NC*:Quand à l’envoie de Once Upton Book, j’ai trouvé cela lent et loin des attentes que me vendait le site. Il n’y a pas de marque page comme promis. L’enregistrement est long jusqu’à la réception du colis, toutefois l’envoie est soigné, et le livre est neuf sans aucun plis, ou abîmé. L’expérience est à tenté une fois, mais les avis reste négatifs (sur les groupes facebook) pour ma part je suis mitigé.

#ClochetteKelly

*NC: Note Clochette

 

📚|Challenge Avril|Once Upton Book|Patrice Pelissier |L’ange et le loup|

📚|Challenge Avril|Once Upton Book|Patrice Pelissier |L’ange et le loup|

17-03-31-14-30-59-175_deco

Il est enfin là, il est arrivé!!! Je l’attendais avec impatience. Commandé en Fin Février, je ne pouvais donc pas avoir celui de Mars, il m’as fallu attendre jusqu’à ce jour…

Once Upton Book propose un challenge chaque mois, avec un livre à thème, ce mois-ci ce serais donc thriller… Le livre sans compter les frais de ports sont à 7 euros, après calcule des FDP on arrive vite à 14 euro.

*******************************************

Editeur : Editions Retrouvées

ISBN : 9782365591034

Parution : décembre 2014

Pages : 208

Format : 14 x 21 cm

**************************************************

Résumé:

1996, Estrain, village perdu au cœur des montagnes, se meurt lentement.

Un matin, le facteur découvre dans « la ferme aux volets bleus », habitée par un couple de marginaux et leur fille, le corps ensanglanté de la jeune femme.

La fillette et son beau-père ont disparu. Où sont-ils ?

Serge, très proche de la petite, mobilise les villageois pour la retrouver. Il pressent une lourde menace pesant sur elle.

Dix ans plus tard, un nouvel orage vient assombrir le ciel d’Estrain et réveiller les consciences endormies, et pas si tranquilles.

Quels liens existent-ils entre les deux drames ?

Un ange peut-être…

Patrice Pelissier est né à Aurillac en 1968. Il a vécu à Clermont Ferrand pendant plus de vingt ans. Après une licence de droit, sa passion des livres l’a rattrapé.

Il a été libraire, chargé des relations presse et commercial pour une maison d’édition. L’ange et le loup est son premier roman. Il a écrit également L’Homme qui en voulait trop, Le destin d’Alice, Le testament noir.

#ClochetteKelly

{Lecture} Les fous de Bassan: Anne Hébert.

hebert

Auteure: Anne Hébert

Résumé: Un dernier soir de l’été 1936, deux adolescente disparaissent sur la grève, dans le village de  Griffin Creek. Face à la mer et au vent, chacun sait que cette tragédie vient de loin… De l’histoire d’un peuple soumis aux commandements de dieu. .

Le roman date de 1982 et est adapté en film en 1987, Film qui sera récompensé à plusieurs reprise dont le prix Molson et ceux du gouverneur général.

 Ce  roman semble destiné à des lecteurs sensible, au destin des âmes, dans un milieu fermé dévastatrice.

Histoire poignante que je résumerais par: telle un fou de bassan avant d’effectuer son plongeon, tourbillonne en cercle autour d’un point névralgique de l’histoire de cet évênement de l’été 1936 à Griffin Creek où le temps s’est arrêté pour le village où les fillettes, Olivia et Nora. Pas encore femmes et pourtant sur le chemin de le devenir, leur âmes volent effectuant un tourbillon de souvenir avant d’effectuer, comme le fou de bassan, un plongeon…

La première fois que je lis le roman, j’ai entre 14 et 15 ans, je ne sais même plus comment cet oeuvre est tombé entre mes doigts… Mais 13 ans après il est encore là. Et je le lis encore…

La trame se compose de 6 récits, sur les même journées, avec des scènes similaires,  avec des personnages différents. Trois dates en 1936 et deux en 1982. 

Le récit est à la fois poétique et dramatique, ont parle de meurtre, et de suicide. Le meurtre des cousines Atkins, et le suicide de la femme du pasteur..

Je suis interpellé par le décalage qui relit, le passé à la sensibilité, chaque personnage évolue dans un décor typé, annonciateur à milieu ou lieux tragique.

Aucun ne peut échapper aux terreurs de Griffin Creek. Les habitants sont destiné à être frappé par les crimes de guerres, la religion, et une sexualité morbide.

Anne Hébert image une furie des coeurs comme la mer qui détruit le rivage causant la disparition d’une île… Un rite fatal de la mort. Sa plume est magnifique, et le lecture douce comme du miel. 

Pour finir, je définis l’histoire par La solitude, le regret, les lours secret, la vie gâché…. Et le roman par un fou de bassan!!!

index#ClochetteKelly

{Lecture}Les gens dans l’enveloppe 1/2

Les gens dans l’enveloppe: Le roman

Mon Résumé du Roman:

Laurence grandit sans sa mère, celle ci étant partis quand elle avait 8 ans. La jeune fille découvre la vie dans une profonde solitude…

Michelle, la mère de Laurence, découvre l’amour, la lassitude avec serge son mari, d’une femme qui a envie d’autre chose, elle a soif de danger, de découverte…

Simone, Mamie Poulet, la grand-mère de Laurence, après avoir perdu sa belle-fille, sa petite fille, elle s’abandonne à la mort…

3 sorte d’abandon d’écrite dans le roman: abandon maternel, abandon amoureux, abandon par la mort.

Auteur: Isabelle Monnin / avec Alex Beaupain

Prix: 8 euro

dsc00758

Mon Avis:

Les trois ponts de vue sont intéressant:

Laurence,  une enfant de 8 ans qu’on lis a la première personne du singulier. Nous ressentons, ce qu’elle ressens, avec ces mots d’enfant. On comprends la solitude dans laquelle elle grandit, la peur qu’elle éprouve, et l’abandon dont elle est victime. Le personnage de Laurence est attachant et déchirant à la fois.

Michelle, qu’on lis à la troisième personne du singulier.  La mère qui a soif d’aventure, qui voudrait voir autre chose, elle attend le moment où elle pourras fuir, c’est à ce moment qu’apparaît Horacio, on ressent à la fois la tristesse, la façon dont elle subis sa vie de femme et de mère jusqu’à son départ…

Puis nous avons Simone, la grand-mère. On apprends des choses sur sa vie passé, ce qu’elle devient et comment elle meurt…

Ce livre, ce roman, à trois forme de description: l’abandon décrite sous trois forme, la solitude et l’amour.

On pourrais lire aussi, le roman en commençant pas Michelle, puis Laurence et finir par Simone, pour avoir un ordre chronologique des événements.

C’est un roman que j’ai apprécier à lire, il m’as émût, fait rire, j’ai ressentis de la tristesse, de la joie durant la lecture… Maintenant je me demande comment l’auteur à mener son enquête?

#ClochetteKelly

Lecture: Mr Mercedes (Stefen King)

Titre: Mr Mercedes

Auteur : Stefen King

Éditeur : Le livre de poche

Collection : –

Parution : 2015

Pages : 660

screenshot_2016-11-08-07-25-16-1

Résumé:

« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait… La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait ! »
Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.
Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de chœur, Stephen King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.

Mon avis:

Il est fini! Oui enfin! Un mois à le lire. Pas qu’il ne soit pas intéressant bien au contraire!!! Mais j’ai eu du mal à géré mon temps de lecture. La couverture m’avais bien plus, alors je me suis dit « pourquoi pas » pour mon premier « Stefen King ». Et je ne regrette  pas!

Stefen King étant connu pour ses récits « fantastiques » dirais-je, ne m’avais pas emballé, jusqu’ici, en lisant le résumé je savais que j’aurais affaire à un polars, un vrai polars. Mais ma question était « est-ce qu’il y aurait du sens? des incohérence? ou de l’incompréhension? »

La réponse est postive, l’histoire à du sens, et l’intrigue principale est tenu, on tourne toujours autour d’elle sans jamais lâcher prise. Chaque chapitre à son importance et donne une « clé » à l’égnime. Même si nous lecteur nous suivons deux point de vue.

Celui de Hodge et de Brady. Il est facile de se mettre à leur place, et leur émotions est bien retranscrites. Donc on peu comprendre l’off Ret Hodge dans chacune des situations mais aussi Brady et son comportement « dérangé ». Et c’est appréciable, même si nous avons un « cran » d’avance par rapport à Hodge, je me suis   demander comment l’officier retraité allait faire pour comprendre. Et vis versa. Comment Brady allait faire pour se dépatouillé avec ces « truc » et ces « bidules ».  Bref un véritable chassé-croisé au rythme soutenu allant crescendo jusqu’au sprint final des 50 dernières pages, même si au total, la lecture a duré un mois!!!!

L’histoire est extrêmement bien pensée, et peut sembler stagner au début c’est seulement vers la moitié du livre que cela  bouge un peu plus, même si on as l’impression que l’off Ret Hodge va finir par « tomber » d’un moment à l’autre. Les personnages sont bien développés  et malgré tout, tout se déroule assez rapidement. La première partie est divertissante et audacieuse premièrement les messages échangés par les deux personnages, alors que la dernière partie est la plus haletante, grâce au fait qu’aucun personnage ne semble à l’abri et c’est une course contre la montre autant pour les personnages que pour le lecteur!

Je me suis faites une remarques à la fin de ma lecture le roman tourne autour des femmes,  les victimes de ce livre, ne sont qu’en partis que des femmes ou presque…

Je conseille donc de lire Mr Mercedes de Stefen King, soyez plus rapide que moi 😉

#ClochetteKelly