đź“š|03.04.2017|Patrice Pelissier |L’ange et le loup|đź“š

Résumé:

20170403_214226-1

1996, Estrain, village perdu au cœur des montagnes, se meurt lentement.

Un matin, le facteur découvre dans « la ferme aux volets bleus », habitée par un couple de marginaux et leur fille, le corps ensanglanté de la jeune femme.

La fillette et son beau-père ont disparu. Où sont-ils ?

Serge, très proche de la petite, mobilise les villageois pour la retrouver. Il pressent une lourde menace pesant sur elle.

Dix ans plus tard, un nouvel orage vient assombrir le ciel d’Estrain et réveiller les consciences endormies, et pas si tranquilles.

Quels liens existent-ils entre les deux drames ?

Un ange peut-être…


17-03-31-14-30-59-175_deco

J’ai fraĂ®chement terminĂ© ma lecture, mon petit challenge d’Avrilavec Once Upton Book… voici mon verdict!

Mon avis

L’histoire dĂ©marre sur la tragĂ©die de 1996, par la suite on suit les personnages « clĂ© » de l’histoire, Le maire, Serge l’agriculteur, le journaliste, Myriam la femme de serge, et Ă  travers eux nous dĂ©couvrons Mathilde, la jeune de 11 ans tuĂ© par son beau père… Nous suivrons aussi Richard le Mono-alcoolo avec ses collègues Isabelle et David qui gère une colonie (10 enfants) dans la fameuse fermette au volets bleu peint en bordeaux…

Jusqu’au chapitre 11 environs, je trouve l’histoire lente et rĂ©pĂ©titive, pas in-intĂ©ressante car cela dĂ©veloppe les personnages, mais très lente. On apprends peu Ă  peu quel genre de gamine Ă©tait Mathilde, la vie qu’elle menait… et surtout la relation spĂ©cial qu’elle avait avec serge, un père de cĹ“ur on dira. Bien que cela ne soit pas mentionnĂ© dans le roman, je l’ai ressentis de cette façon. La fillette avait un refuge chez Serge et Myriam, un cocon, un terrain de jeu, sans souffrance. A cette ferme lĂ  elle dĂ©couvrira la vie, ce qu’est le bonheur…

Bout de bonheur qui s’envolera bien trop vite

pour une enfant de 11 ans… tel un oiseaux qui volera vers d’autre horizon…

Le village est reprĂ©sentĂ© comme « on voient, on ne dis rien, ce n’est pas nos affaires ». ce qui dans la vie de tout les jours se faits. Non assistance Ă  personne en danger. Le village Ă  connaissance des dangers, des actes du beaux-père mais ne fait rien malgrĂ© que Serge ai sonnĂ© l’alarme, rien y faits, tout le monde ferme les yeux jusqu’au drame, oĂą dans un mutisme ils se sentirons coupable mais n’en diront rien. « Ce n’est pas nos affaires, on ne se mĂŞle pas des affaires des autres ».

Après le chapitre 11 nous dĂ©couvrons donc que les gens du village, sont fermĂ© Ă  toute possibilitĂ© de parler de cette tragĂ©die. Le journaliste se retrouve face Ă  des carpes, Ă  des murs… On se demande s’il arrivera Ă  avoir un bout d’info pour son reportage… (Je ne dirais que cela pour ne rien dĂ©voilĂ©)

Je noterais que l’auteur Ă  beaucoup misĂ© sur les descriptions du villages, des maisonnettes, des fermettes, Ă  travers ses mots, je peu très bien me projeter Ă  Estrain, en Auvergne (Ayant vĂ©cue dans cette rĂ©gion il m’est encore plus facile de visualisĂ© en imaginant mon propre village avec un autre nom, d’autres gens etc…) Chaque dĂ©tails du village est bien dĂ©crite et je ressens la beautĂ© du village, j’ai presque ressentis l’orage, le vent dans mon imagination… Chaque mots qui dĂ©crivaient Estrain m’as emportĂ© dans des rĂŞveries naturel (j’entends par lĂ , la nature mĂŞme du village, le vent, l’orage, l’herbe, le paysage etc…)

Quand Ă  la colonie, cela est dĂ©veloppĂ© tard, les moniteurs ont pris presque chacun 1 chapitres (donc 3 au total) pour lire leur parcours, pour qu’on puisse se faire une idĂ©e de quel genre de personnes vont devoir s’ occupĂ© de 10 gamins…Isabelle la »gĂ©rante » rigide, Richard, un alcoolo et David… dont je ne cerne pas le personnage. Les enfants ne sont pas plus dĂ©veloppĂ© que ça… Jusqu’Ă  la seconde tragĂ©die…

Conclusion:

20170403_214033

Lenteur, rĂŞverie, sans surprise.

Mais agréable à lire. Et la fin est belle!

Je lui mets une note de 4/5.

C’est un bon roman avec des petits dĂ©fauts.

NC*:Quand Ă  l’envoie de Once Upton Book, j’ai trouvĂ© cela lent et loin des attentes que me vendait le site. Il n’y a pas de marque page comme promis. L’enregistrement est long jusqu’Ă  la rĂ©ception du colis, toutefois l’envoie est soignĂ©, et le livre est neuf sans aucun plis, ou abĂ®mĂ©. L’expĂ©rience est Ă  tentĂ© une fois, mais les avis reste nĂ©gatifs (sur les groupes facebook) pour ma part je suis mitigĂ©.

#ClochetteKelly

*NC: Note Clochette

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s