📚|Read finished|La cicatrice.Bruce Lowery|📚

La Cicatrice est un roman écrit en français par l’auteur américain Bruce Lowery en 1960. Il raconte l’histoire de Jeff, raillé par ses camarades à cause de sa « cicatrice », qui sombre peu à peu dans une coupable solitude. Cet ouvrage a été récompensé par le prix Rivarol en 1961 et prix de l’Académie française en 1962
la-cicatrice4
Auteur : Bruce Lowery
Date du copyright : 1960
Résumé:
C’est l’histoire d’un petit garçon qui souffre d’une horrible malformation : une cicatrice, comme l’indique le titre. Son nom est Jeff. Il subit les moqueries, les insultes, jusqu’au jour où il trouve l’amitié en la personne de Willy, le  » meneur  » de la classe. Sa vie s’en trouvera changée…

Analyse/ Avis
Le titre est court, composé d’un seul nom et d’un déterminant, pouvant avoir plusieurs significations par rapport au contenu. La cicatrice, peut être interprétée physiquement par une marque sur la peau et qui reste indélébile. Mais aussi, la cicatrice représente quelque chose de marquant qui reste gravé en nous à vie : la cicatrice psychologique.
Au début du roman, la cicatrice est le bec-de-lièvre qui perturbe énormément le jeune Jeff. Mais, au fur et à mesure que nous avançons, elle prend moins d’importance et laisse davantage de place à la cicatrice psychologique.
Parlons justement de Psychologie, ce roman en est…  Jeff (nous lisons son point de vue) exprime souvent ses sentiments, ses pensées, ce qui nous permet de comprendre sa vie intérieure. Nous connaissons, à chaque moment (ex : les prières, les moqueries, le vol…) ses sentiments les plus profonds.
La cicatrice symbolise la souffrance, la solitude, la différence, l’exclusion, tant d’aspects de l’humanité ! Le récit nous apprends la vie du quotidien.
On peu retenir une sorte de transfert, en effets, Jeff vole les timbres et plutôt que d’avouer sa faute, il rejette tout sur la faute de Ronald et réussira même à lui faire porté le chapeau, il transfert toute sa colère sur ses proches, plutôt que d’avouer sa faute et de demander pardon…
La cicatrice est un livre de poche qui possède une couverture souple. Lorsqu’on observe cette même couverture, on peut y voir un jeune garçon de dos qui regarde par dessus un mur, mais la couverture n’est pas si importante puisqu’elle change. Mais un garçon de dos est toujours présent.
Le titre est au premier abord intrigant. Par la suite, on se rend compte qu’il prend une signification plus profonde. Il est donc très significatif par rapport au contenu développé.
L’histoire est courte et intéressante, le vocabulaire est simple. Les mots sont faciles à comprendre, cette histoire est à la fois captivante et assez particulière.
J’ai beaucoup apprécié le bel esprit de famille particulièrement touchant. La confiance qu’éprouve les parents pour leur enfants, la fierté qu’ils ont pour eux, et leur bonnes action. Je pense que c’est aussi pour cela que Jeff ne se résous pas à cracher le morceaux, de peur de perdre cette confiance, ce regards rassurant et de les décevoir…Il est rare de trouver une telle complicité et une telle confiance au sein d’une famille.
Les chapitres ne sont ni trop courts, ni trop longs. De plus, ils sont variés : amitié, déception, insultes, vol…
J’ai été toutefois attristé et déçu par la mort de Bubby, ce qui laisse à Jeff l’impression que tout est de sa faute.Je  ressent une énorme tristesse à la fin du roman, et me laisse sans voix. La sensibilité qui est durement mise à l’épreuve…
Ce n’était pas vraiment nécessaire, mais une fin plus heureuse aurait-il laissé un message de moralité? je ne suis pas sûre. On ouvre la roman avec une cicatrice physique et on le referme avec une cicatrice intérieur et psychologique…
La sensibilité qui est durement mise à l’épreuve…
#ClochetteKelly
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s